Aug 9, 2012

Il n’y a pas de jolies guerres


Il n’y a pas de jolies guerres !

15 soldats ont été tués lors d’une attaque contre un poste de l’armée égyptienne dans le nord du Sinaï. L’attaque a été condamnée par toutes les tendances de la résistance palestinienne, y compris les principales (Fatah, FPLP, FDLP, comités populaires de la résistance, Hamas) ainsi que les forces jihadistes plus marginales (Jihad Islamique). J’étais très déçu de voir quelques Palestiniens tenter d’utiliser l’incident pour marquer des points contre d’autres factions palestiniennes. Mais pour la plupart des Palestiniens, il était clair qu’il s’agissait d’une nouvelle opération israélienne « sous faux drapeau » rappelant l’affaire Lavon dans les années 1950, quand des agents israéliens ont fait exploser des bombes en Egypte, contre les intérêts occidentaux pour saboter les relations de ces pays avec l’Egypte. Cette tentative d’inciter les Egyptiens à haïr d’autres peuples (Palestiniens ou Iraniens) doit être dénoncée et combattue d’autant plus vivement qu’une lutte existentielle est en cours.

Avraham Burg, ex-speaker de la Knesset israélienne a écrit un article intitulé "Israel’s Fading Democracy" (la démocratie israélienne se meurt)
c’est un article intéressant mais je ne suis pas d’accord quand il explique qu’Israël s’est déplacé de la démocratie vers le fanatisme de droite. Je pense qu’il s’agit de la transformation d’un fascisme camouflé de basse intensité en un fascisme ouvertement extrême. Sept millions d’entre nous sont des réfugiés ou des personnes déplacées en raison de ce régime raciste. Cela s’est passé pendant des décennies et continue à se passer aujourd’hui (par exemple, voir le refus israélien de considérer le cas des Palestiniens apatrides sous son occupation)
this about Fishermen in Gaza

Et le futur semble tout aussi terrifiant si l’on observe la situation inextricable créée par les états occidentaux sous la houlette du lobby sioniste. On nous dit qu’il n’y a que deux options : des dictateurs laïques affiliés à l’impérialisme USraélien, ou des dictateurs islamistes affiliés à l’impérialisme USraélien (ces derniers étant peut-être plus difficiles à déloger car il n’est pas aisé d’attaquer des hommes malhonnêtes qui se drapent de piété religieuse) ! Il s’agit d’un jeu truqué dont l’issue ne peut bénéficier qu’à ceux qui en ont inventé les règles. Le Brigadier-Général Hertzi Halevy, commandant de la 91° division de l’armée israélienne, a menacé d’encore plus de crimes de guerre quiconque oserait refuser ces règles. « Le Liban subira des dommages bien plus grands que ceux de la seconde guerre du Liban (2006)… la riposte devra être plus dure et plus violente. Après le rapport Goldstone, les gens (dans la communauté internationale et même en israël) ont cru qu’une bataille dans une zone densément peuplée pouvait être conduite de façon moins brutale. C’est impossible. Sans utiliser une force énorme nous aurons du mal à parvenir à nos buts, et il faut que l’ennemi le sache aussi ».

La « Seconde guerre du Liban » a été menée par l’armée israélienne contre les civils du Liban. Des douzaines de villages ont été détruits. Un autre commandant de l’IDF a récemment déclaré : « Nous avons lancé sur le Liban plus d’un million de bombes à sous munitions (BASM) ». « Ce que nous avons fait est insensé et monstrueux, nous avons enseveli des villes entières sous les BASM » a dit le chef d’une unité de l’artillerie israélienne au Liban à propos de l’utilisation des BSM et des bombes au phosphore pendant la guerre.

Quant au « rapport Goldstone », il a tenté d’amadouer le sionisme en condamnant les roquettes artisanales lancées par la résistance depuis Gaza en direction de la terre palestinienne occupée et nettoyée ethniquement depuis 1948. Mais le rapport mentionne aussi le massacre par les israéliens de plus de 1400 Palestiniens (la plupart des cils et comprenant presque 400 enfants). La communauté internationale a refusé d’agir, même en présence de preuves irréfutables concernant les crimes de guerre et crimes contre l’humanité perpétrés durant cette « opération ». Les soldats israéliens eux-mêmes ont admis l’excessive brutalité de ce qui leur a été ordonné de faire.
--------------------------------- 

pour ceux qui lisent l’anglais, voici la suite du courrier de Mazin :

No comments:

Post a Comment

Post a Comment